vendredi 24 février 2017

BAROMÈTRE DES TPE - VAGUE 65

BAROMÈTRE DES TPE - VAGUE 65

IFOP - FIDUCIAL




Le 21 février dernier, Fiducial publiait le 65ème Baromètre trimestriel de conjoncture des TPE, réalisé par l'IFOP du 16 janvier au 3 février 2017 auprès d'un échantillon de 1 003 dirigeants de TPE.  Deux des principaux atouts de cette publication sont sa régularité et sa longévité. Fiducial est l'un des leaders de l'expertise comptable et des services juridiques aux entreprises. Le Baromètre Fiducial existe depuis décembre 2000.

Selon le dernier recensement des entreprises françaises réalisé par l'INSEE, la France compte 3,14 millions d'entreprises (Source INSEE ESANE 2015).

Ces TPE (moins de 20 salariés dans le Baromètre Fiducial) représentent 97,3 % des entreprises. Elles emploient environ 3 millions de personnes (y compris les autoentrepreneurs) et représentent plus du quart de la valeur ajoutée produite dans le pays.





Le dossier d'actualité de ce baromètre porte sur les TPE et l'emploi.


Les principaux enseignements du 65ème Baromètre IFOP FIDUCIAL :
  • Concernant l'optimisme des chefs d'entreprise, le sondage de l'IFOP fait apparaître une large stabilité aussi bien pour leur propre activité (49 %) que pour la confiance pour l'économie française (29 %).
  • Paradoxalement, les trois quarts des chefs d'entreprise pensent que les innovations technologiques  présentent des opportunités pour l'économie française.
  • L'indicateur de la situation financière s’érode à - 18 %. Au niveau de la trésorerie, elle s'améliore légèrement. 24 % des chefs d'entreprise déclarent avoir une trésorerie négative. Pour 45 % d'entre eux la trésorerie est à l'équilibre et pour 31 % elle est excédentaire.
  • Les TPE n'ont pas créé d'emploi au dernier trimestre 2016. Le solde sur l'année 2016 est également nul. En revanche, 38 % des chefs d'entreprise ont des difficultés pour embaucher. Les chefs d'entreprise ne croient pas à une baisse du chômage en France à court ou moyen terme.
  • Les perspectives d'évolution de l'activité dans les mois à venir sont très incertaines. 44 % des chefs d'entreprise interrogés n'ont aucune visibilité sur l'évolution de leur activité en 2017.
  • Seuls 12 % des dirigeants ont fait une demande au cours des 3 derniers mois. 24 % des demandes ont essuyé un refus.
  • Les chefs d'entreprise interrogés font peu confiance aux candidats à l'élection présidentielle, pour relancer une croissance permettant d'investir et d'embaucher.
  • 84 % sont opposés à l'instauration d'un revenu universel. 

  • Concernant le dossier de ce baromètre est consacré à l'emploi, le verdict des chefs d'entreprise est sans appel, l'année 2016 est atone et conclue un quinquennat désastreux.
A) léger mieux en 2016 : il y a plus d'entreprises à augmenter leur effectif que d'entreprises à le baisser... mais le solde ne suffit pas à compenser les pertes d'emplois dues aux entreprises ayant cessées leur activité.

B) la baisse du chômage à court terme n'est pas réaliste pour une majorité des employeurs en raison de freins à l'embauche : le niveau des cotisations sociales, l'incertitude sur le carnet de commandes, l’absence de perspective de croissance et le risque financier en cas de licenciement.

Le communiqué de presse de Fiducial synthésise les résultats du baromètre. Il est disponible via ce lien :

Retrouvez l'intégralité du baromètre des TPE sur le site de Fiducial : www.fiducial.fr/Barometre-des-TPE


----


Pour réduire les délais de paiement et améliorer votre trésorerie, pensez au FNIP :

Tel 06 26 46 63 94chardy@ouestgest.com



Aucun commentaire:

Publier un commentaire