lundi 27 octobre 2014

STABILISATION DES DEFAILLANCES D'ENTREPRISES AU 3 EME TRIMESTRE 2014

STABILISATION DES DÉFAILLANCES D'ENTREPRISES AU 3 ÈME TRIMESTRE 2014
.... mais forte augmentation de la sinistralité des petits employeurs.


Le 14 octobre dernier, le service des études d'Altarès, dirigé par Thierry Millon, a publié l'analyse des défaillances d'entreprises, pour le 3ème trimestre en France.

Toujours plus de liquidations directes et de défaillances des petits employeurs

Globalement, le nombre de défaillances est stable par rapport à l'an dernier, cependant le nombre de liquidations judiciaires directes progresse légèrement. La situation des entreprises de plus de 50 salariés ne se dégrade plus. Par contre, celle des petits employeurs  comptant 1 ou 2 salariés se dégrade fortement (+29,8 %). La tendance concernant ces petites entreprises est très mauvaise. Au trimestre précédent, l'augmentation des dépôts de bilan de cette catégorie d'entreprise était de 18,5 %.

La dégradation de la situation de ces petites entreprises est continue et, pour elles, c'est souvent la mise en liquidation directe.

L'atonie de la consommation, la baisse des marges et l'intransigeance des banques viennent à bout de ces petits employeurs.



Le secteur de la restauration enregistre une forte augmentation des dépôts de bilan (+ 11,3 %), mais les entreprises artisanales du secteur de la construction représentent toujours le plus fort contingent d'entreprises en difficultés : 3 684 entreprises du bâtiment et de l'immobilier ont encore déposé le bilan au 3ème trimestre.

La nouvelle baisse du nombre de permis de construire, depuis le début de l'année, et donc des mises en chantier, n'augurent rien de bon pour ces entreprises artisanales.

Les petits commerçants constituent l'autre secteur touché actuellement par la crise économique : 2 975 entreprises commerciales sont défaillantes au trimestre dernier.

Une grande partie des régions connaissent une diminution du nombre de défaillances.









Sauf retournement de tendance inespéré, les défaillances d'entreprise pour 2014 resteront sensiblement au même niveau (63 000) qu'en 2013.


-----

OuestGEST est membre de l'Association Française des Crédits Managers AFDCC.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire