mardi 18 octobre 2016

FINANCEMENT ET ACCÈS AU CRÉDIT DES PME

FINANCEMENT ET ACCÈS AU CRÉDIT DES PME



Le 30ème Baromètre est réalisé par l'IFOP pour KPMG et la CGPME, auprès de 401 dirigeants d'entreprises de 10 à 500 salariés, du 19 au 26 septembre 2016.

Le lecteur du baromètre doit prendre du recul, car le nombre de dirigeants interrogés n'est pas suffisamment élevés pour toujours tirer des résultats parfaitement fiables. La marge d'erreur reste relativement importante. Il est plus prudent d'observer les tendances, que les chiffres bruts. 

Le climat des affaires reste morose avec peu d'évolution depuis la dernière enquête :

82 % se disent inquiets pour l'économie française (+) contre 78 % en juin.

44 % se disent inquiets pour leur activité. () contre 40 % en juin.


Les principales difficultés rencontrées :

71 %  : des difficultés en terme coût du travail et complexité du code du travail (=).


63 %  : des difficultés à conquérir des parts de marché.

57 %  : une baisse de la rentabilité (=).

54 %  : des problèmes de recrutement (=).

52 %  : des difficultés en terme de chiffre d'affaires (+).


44%    : sont confrontés à des difficultés en terme fiscalité (=).


Les besoins de financement :

47 % ont des besoins de financement (-) contre 48 % en juin et 71 % il y a 10 mois !

A noter que 32 % des dirigeants disent avoir des besoins de financement d'exploitation, et 26 % des besoins de financement des investissements.  

Les demandes de financement auprès de la banque :

25 % restreignent leurs investissements et leurs demandes de crédit auprès de leur banque (+)

Les conditions de financement par les banques :

64 % des chefs d'entreprises ont constaté un durcissement des conditions de financement (=) dont :

35 % hausse des frais ou diminution du financement accordé (+)
33 % demande de garanties supplémentaires (+)
24 % financement subordonné à un cofinancement (+)
30 % réduction des crédits et facilités de caisse (-)
19 % délais d'attentes importants (=)

Questions d'actualité : PME et croissance dans le contexte de l'élection présidentielle.

Les principaux atouts des PME françaises ?

61 % les compétences des salariés

47 % la réactivité

47 % la qualité de leurs produits ou de leurs services

41 % la compétence des entrepreneurs

34 % la capacité d'innovation

22 % le dynamisme commercial

22 % la capacité à trouver et fidéliser les clients

 6 % la capacité à exporter leurs produits et services




Les motivations des dirigeants dans le cadre de leur activité ?

90 % pensent important de proposer des produits et services au meilleur rapport qualité-prix.

88 % pensent important d'innover pour compléter son offre de produits ou services.

75 % pensent important de créer de nouveaux emplois.

71 % pensent important de participer à la croissance française.


Selon une très large majorité de dirigeants, les mesures pouvant le plus contribuer au développement de l'activité des PME sont la baisse de charges sociales et fiscales, puis la simplification du code du travail.

Concernant le compte personnel de prévention de la pénibilité, 50 % des chefs d'entreprise souhaitent le conserver, mais 41 % désirent alléger les modalités actuelles.





Consulter l'intégralité du 30ème Baromètre de la CGPME et de KPMG :

- site CGPME : lien dossier
- site KPMG : lien pdf


-----

Vous avez besoin d'un financement. Votre banque refuse de vous prêter des fonds.
Que faire ? Maîtrisez votre crédit client !

  • Ne restreignez plus vos investissements par manque de trésorerie.
  • Libérez du temps pour faire face aux nouvelles tâches que le gouvernement vous impose.

Utilisez le FNIP pour gagner du temps et améliorer votre trésorerie





Aucun commentaire:

Publier un commentaire