mercredi 24 février 2016

DANS L'ENTREPRISE LE CASH EST ROI

DANS L'ENTREPRISE LE CASH EST ROI




Disposer de cash, ce n’est pas laisser dormir sa trésorerie, mais pour le dirigeant c’est l’assurance de mieux dormir.



Optimiser la trésorerie !

La vision purement « trésorier » à court-terme peut s’avérer dangereuse. En effet, comptablement, l’entreprise qui désire optimiser sa trésorerie va chercher à disposer d’une trésorerie à zéro. De cette manière, l’argent ne dort pas sur un compte bancaire mais il est investi dans l’entreprise. De plus, ne pas avoir d’emprunt ou de découvert évite les frais financiers. Donc en théorie, c’est parfait.

Ce raisonnement repose, d’une part sur la capacité de l’entreprise à calculer des prévisions fiables et d’autre part il implique que l’entreprise puisse obtenir rapidement les financements dont elle pourrait avoir besoin.

"Les vrais postes de trésoriers n'existent que dans les ETI et les grandes entreprises."



Quelles prévisions ?

Pierre Dac disait : la prévision est difficile surtout lorsqu'elle concerne l'avenir.


Etablir des prévisions fiables est hors de portée de 99,9 % des entreprises. Les méthodes enseignées et appliquées ne reposent souvent que sur le prolongement d’une tendance, or rien ne permet d’affirmer qu’une tendance va perdurer.

-    Un concurrent va-t-il se positionner sur notre marché, ou bien disparaître ?
-    Un nouveau produit va-t-il rendre notre offre obsolète ?
-    Qui sont nos clients et quelles sont leurs perspectives de développement ?
-    Combien y aura-t-il de retards de paiement ou d’impayés ?
-    Un client important risque-t-il de déposer le bilan ?
-    Quel peut être l’impact, sur notre trésorerie, d’une nouvelle réglementation ?
-    …

Combien d’entreprises disposent d’outils de veille et analysent correctement les informations, pour les intégrer dans leur stratégie ?

"Pour vous convaincre de la faisabilité d'établir des prévisions de trésorerie fiables, réfléchissez aux moyens dont dispose l’État pour calculer les prévisions du PIB, qui sont recalculées chaque trimestre, avec le succès que l'on sait."



Obtenir un financement ?


On ne prête qu’aux riches.

C’est lorsque l’entreprise n’a pas besoin de financement, qu’il est le plus facile d’emprunter.

Avant de vous accorder un financement, la banque s’interroge sur votre capacité à la rembourser. C’est la raison pour laquelle, elle finance plus facilement les investissements que la trésorerie. Il est plus facile pour celle, d’obtenir des garanties sur un bâtiment ou sur une machine que sur le BFR.

La prise de décision, pour vous accorder ou non le prêt demandé, n’est pas immédiate.

Le financement demandé n’est pas toujours accordé intégralement. Les statistiques de la Banque de France reposent sur les financements accordés à plus de 75 %. (Vous faites comment pour les 25 % qui manquent ?)



Pourquoi avoir du cash ?

Revenons à la réalité, la vie d’une entreprise est ponctuée d’aléas et l’approche « trésorier » ne peut pas être celle du chef d’entreprise. L’optimisation de la trésorerie doit être réfléchie à long terme et s’intégrer dans la stratégie de l’entreprise.

Une entreprise ne dépose pas le bilan parce que ses résultats sont négatifs, mais lorsqu’elle est dans l’impossibilité de faire face au passif exigible avec son actif disponible.

Disposer de cash, ce n’est pas laisser dormir sa trésorerie, mais pour le dirigeant c’est l’assurance de mieux dormir.

Avoir une trésorerie confortable permet au dirigeant de prendre des décisions lui-même, sans attendre le feu vert de la banque pour un financement. L’entreprise supporte également plus facilement les aléas du quotidien.

Ainsi, avoir du cash ouvre la porte à de nombreuses opportunités :

-    Avoir des remises importantes sur ses achats.
-    Négocier des escomptes avec certains fournisseurs.
-    Mettre les banques en concurrence pour réduire les frais bancaires, et pas seulement les frais financiers.
-    Etre libre d’investir… et d’obtenir des financements avantageux.
-    Réaliser des opérations exceptionnelles, comme une opération de croissance externe.
-    …

"Un concurrent dépose le bilan. L'entreprise est liquidée et ses actifs sont vendus pour rembourser ses dettes. Vous pouvez acheter du matériel d'occasion, une marque, un nom de domaine... mais il faut du cash." (si vous recherchez un actif : http://ventes-actifs.cnajmj.fr/fr/ )



Travailler c’est bien, être payé c’est mieux.

Les deux tiers des entreprises françaises payent leurs factures en retard.

Les grandes entreprises et l’Etat sont les plus mauvais payeurs, par contre l’entreprise court peu de risque de ne pas être payée.

Par un phénomène de cascade de retards, mais aussi par insuffisance de trésorerie, les PME et les TPE ne respectent pas non plus les délais de paiement contractuels. Les particuliers également !

La politique des relances diffère grandement d’une entreprise à l’autre. Son besoin de trésorerie, sa position par rapport à ses clients, les habitudes du secteur d’activité, l’organisation interne de l’entreprise et enfin la personnalité du dirigeant, font qu’une facture impayée sera relancée le lendemain de l’échéance ou un mois après.



Dans un prochain article nous vous présenterons le FNIP. Un outil de prévention, de dissuasion et de recouvrement


www.fnip.fr


----
Pour plus d'infos :

Tel 06 26 46 63 94chardy@ouestgest.com

Aucun commentaire:

Publier un commentaire