mardi 12 décembre 2017

LES DEFAILLANCES D'ENTREPRISES EN FRANCE



LES DÉFAILLANCES D'ENTREPRISES EN FRANCE
OCTOBRE 2017




Le 8 décembre 2017, la Banque de France a publié, sa dernière statistique sur les défaillances d'entreprises.

A fin septembre 2017, le rythme du recul des dépôts de bilan reste bien orienté avec un recul du nombre de défaillances enregistrées sur les 12 derniers mois de 7,3 %. Comme nous l'évoquions déjà, le mois dernier, ce recul va s'atténuer au fil des mois.

L'amélioration de la situation économique confirme les tendances du mois précédent : la construction - 14,0 % et l'immobilier - 14,0 %, mais également à l'hébergement et à la restauration (- 8,6 %) puis le commerce et la réparation automobile (- 5,9 %).

Remarque : Pour le secteur de la construction, puis celui du commerce et de la réparation automobile le recul des défaillances a commencé plus tôt et les pourcentages de baisse s'atténuent au fil des mois. Au contraire, le recul s'accélère dans l'immobilier.

Dans l'industrie, le recul des dépôts de bilan sur 12 mois continue encore : - 4,8 % à fin septembre contre - 5,0 % (fin août), -5,3 % (fin juillet) et - 7,1 % (fin juin 2017).

Les pourcentages de recul continuent donc de diminuer, mais ils demeurent significatifs. Le nombre de dépôts de bilan en 2017 descendra probablement sous le seuil de 55 000. 

La plupart des secteurs d'activités bénéficient du recul des défaillances. Seuls 2 secteurs connaissent une aggravation des dépôts de bilan sur les 12 derniers mois, mais les tendances diffèrent.

La situation économique du secteur agricole-pêche-sylviculture s'est très sensiblement améliorée : +7,3 % à fin septembre 2017 contre + 12,3 % à fin août 2017. (+ 12.0 % à fin juillet, contre + 10,4 % à fin juin et  + 9,4 % à fin mai).

La diminution des dépôts de bilan dans le secteur agricole-pêche-sylviculture au mois de septembre  n'est-il qu'un épiphénomène ou est-elle annonciatrice d'une inversion de tendance durable ? La Banque de France a ainsi dénombré 107 dépôts de bilan en septembre 2017 contre 131 en septembre 2016. 

Au contraire, le secteur du transport enregistre une accélération des défaillances : + 4,5 % à fin septembre 2017 ( + 2,9 % à fin août 2017, + 2,4 % à fin juillet, 1,6 % à fin juin et + 0,9 % à fin mai).

ATTENTION : Depuis 5 mois, la tendance s'est inversée concernant les ETI et les Grandes entreprises.  Bien sûr, le nombre de défaillances dans ces entreprises est faible, mais l'impact en terme d'emplois perdus ne l'est pas. De plus, la défaillance d'une grande entreprise peut entraîner, directement et indirectement, celle de nombreuses PME et TPE.

A fin septembre 2017, 43 ETI ou Grandes Entreprises ont déposé le bilan au cours des 12 derniers mois contre 29 à fin septembre 2016.






---

OuestGEST, Conseil en Crédit Managementassiste les dirigeants et leurs équipes pour réduire le risque-client, diminuer les impayés, et améliorer la trésorerie de l'entreprise.


Pour réduire les délais de paiement, pensez au FNIP :

Tel 06 26 46 63 94chardy@ouestgest.com



Aucun commentaire:

Publier un commentaire