mercredi 30 août 2017

BAROMÈTRE DES TPE - VAGUE 67

BAROMÈTRE DES TPE - VAGUE 67

IFOP - FIDUCIAL




Le 9 août 2017, Fiducial a publié le 67ème Baromètre trimestriel de conjoncture des TPE, réalisé par l'IFOP du 3 au 19 juillet 2017 auprès d'un échantillon de 1 003 dirigeants de TPE.  Deux des principaux atouts de cette publication sont sa régularité et sa longévité. Fiducial est l'un des leaders de l'expertise comptable et des services juridiques aux entreprises. Le Baromètre Fiducial existe depuis décembre 2000.

Selon le dernier recensement des entreprises françaises réalisé par l'INSEE, la France compte 3,14 millions d'entreprises (Source INSEE ESANE 2015).

Ces TPE (moins de 20 salariés dans le Baromètre Fiducial) représentent 97,3 % des entreprises. Elles emploient environ 3 millions de personnes (y compris les autoentrepreneurs) et représentent plus du quart de la valeur ajoutée produite dans le pays.




Premier Baromètre FIDUCIAL réalisé sous le mandat d'Emmanuel Macron, c'est le meilleur Baromètre depuis 10 ans. Les indicateurs sont au VERT.

Les "hollandais" y voient les résultats de la politique de l'ancien Président, d'autres y voient les conséquences de son départ.

Les principaux enseignements du 67ème Baromètre IFOP FIDUCIAL :
  • Pour la première fois depuis 10 ans, les chefs d'entreprise sont optimistes pour leur entreprise (60 %) mais aussi pour la situation de la France (53 %). 
Ce fut le cas après l'élection de Jacques Chirac en 2002, et après celle de Nicolas Sarkozy en 2007. A chaque fois, l'embellie fut de courte durée, le temps d'un sondage. Il est donc probable que le prochain baromètre affichera un recul de cet optimisme.

  • L'indicateur de la situation financière est nettement moins subjectif que le moral des chefs d'entreprise. Il s’améliore considérablement à - 3 %. Ce niveau, quasi à l'équilibre, était inconnu depuis 10 ans. Il reste toujours 19 % des chefs d'entreprise interrogés à déclarer avoir une trésorerie négative.
A l'impact du CICE, il faut désormais ajouter la reprise de la consommation des ménages. Cette consommation a évolué de manière irrégulière en 2016 et était proche de zéro au 1er trimestre 2017. En avril et mai, elle a enregistré un rebond, puis après un recul en juin, elle est repartie en juillet. 
  • Le deuxième trimestre 2017 affiche un solde positif de créations d'emploi (+ 1,0 %). 
La reprise de la consommation des ménages n'a pas encore permis une véritable génération d'emplois. Les chefs d'entreprise ont surtout embauché en CDD pour faire face à un surcroît temporaire d'activité. 
  • 16 % des dirigeants ont réalisé un investissement d'au moins 5 000 euros durant le dernier trimestre, soit une nette progression par rapport au Baromètre précédent. L'investissement moyen est plus faible, 45 600 euros contre 64 900 euros au premier trimestre. Les entreprises ont eu majoritairement recours à l'emprunt, mais pour 38 % d'entre elles, l'investissement a été autofinancé. Le financement par crédit-bail est en fort recul.
L'augmentation du nombre d'investissement et la diminution du montant moyen traduisent un changement du profil des investisseurs. Des TPE de plus petites tailles recommencent à investir et c'est plutôt positif. L'évolution du mode de financement conforte d'ailleurs cette appréciation, car ces petites TPE ont tendance à autofinancer au maximum leurs investissements.

La projection des dirigeants à 5 ans

Près de la moitié d'entre eux (48 %)  envisagent de céder leur entreprise dans les 5 ans à venir. 

45 % veulent investir et développer leur activité, et pour 41% ils souhaitent diversifier leurs activités.

Au niveau de l'emploi, 39 % veulent recruter alors qu'ils ne sont que 17 % à souhaiter réduire leurs effectifs.

Les chefs d'entreprises font un constat amère du quinquennat de François Hollande. Dans une précédente étude, 92 % se disaient mécontents de l'ancien Chef de l'Etat et dans ce 67ème Baromètre 83 % déclarent que leur métier est devenu plus compliqué au cours de ces 5 dernières années. Les petits patrons sont souvent épuisés et 86 % veulent consacrer plus de temps à leurs proches.

Le communiqué de presse de Fiducial synthésise les résultats du baromètre. Il est disponible via ce lien :

Retrouvez l'intégralité du baromètre des TPE sur le site de Fiducial : www.fiducial.fr/Barometre-des-TPE


----


Pour réduire les délais de paiement et améliorer votre trésorerie, pensez au FNIP :

Tel 06 26 46 63 94chardy@ouestgest.com



lundi 14 août 2017

LES DÉFAILLANCES D'ENTREPRISES EN FRANCE JUIN 2017



LES DÉFAILLANCES D'ENTREPRISES EN FRANCE
JUIN 2017




Le 10 août 2017, la Banque de France a publié, sa dernière statistique sur les défaillances d'entreprises.

A fin mai 2017, le rythme du recul des dépôts de bilan reste bien orienté avec un recul du nombre de défaillances enregistrées sur les 12 derniers mois de 9,0 %.

Toutes les tailles d'entreprises enregistrent un recul du nombre de défaillances.

L'amélioration de la situation économique bénéficie en particulier à deux secteurs : la construction - 15,4 % et l'immobilier - 10,3 %, mais également à l'hébergement et à la restauration (- 9,3 %).

Concernant l'industrie, le recul des dépôts de bilan sur 12 mois est de - 7,5 % contre - 6,1 % le mois précédent.

Pour le commerce et la réparation automobile l'amélioration s'accélère à - 9,5 % contre - 7,4 % le mois précédent.

Comme dans les précédentes études de la Banque de France, la plupart des secteurs d'activités bénéficient du recul des défaillances : information et communication, activités de soutien aux entreprises, hébergement et de la restauration...

La situation économique du secteur agricole-pêche-sylviculture reste mauvaise (+ 9,4 %).

Bonne nouvelle, pour le secteur du transport, le cumul de défaillances à fin mai 2017 affiche un retour à la normale. L'augmentation des dépôts de bilan se stabilise à + 0,9 %.





---

OuestGEST, Conseil en Crédit Managementassiste les dirigeants et leurs équipes pour réduire le risque-client, diminuer les impayés, et améliorer la trésorerie de l'entreprise.


Pour réduire les délais de paiement, pensez au FNIP :

Tel 06 26 46 63 94chardy@ouestgest.com