mercredi 26 novembre 2014

BAROMETRE DES TPE - VAGUE 56

BAROMÈTRE DES TPE - VAGUE 56

IFOP - FIDUCIAL




Le 13 novembre dernier, Fiducial publiait son 56ème Baromètre trimestriel de conjoncture des TPE, réalisé par l'IFOP. Deux des principaux atouts de cette publication sont sa régularité et sa longévité. Fiducial est l'un des leaders de l'expertise comptable et des services juridiques aux entreprises. Le Baromètre Fiducial existe depuis décembre 2000.

Ces TPE (moins de 20 salariés dans le Baromètre Fiducial) représentent 96,8 % des entreprises, emploient 2,4 millions de personnes et représentent 27 % de la valeur ajoutée produite dans le pays.



Les principaux enseignements de ce 56ème Baromètre IFOP FIDUCIAL :
  • Des dirigeants de TPE qui font part d’une activité toujours extrêmement fragilisée
  • Pas de reprise des embauches prévue et un déficit de confiance dans les mesures prises depuis deux ans en faveur de l’emploi
  • Un accueil mitigé des propositions du MEDEF et de la CGPME,sans unanimité sur leur efficacité
  • Une mise en exergue du poids toujours plus fort de la pression fiscale
  • Un accueil mitigé des projets de réforme des professions réglementées et des Chambres de Commerce et d’Industrie
  • Les dernières annonces du gouvernement sur le déficit public et la suppression de la première tranche d’IR cristallisent les inquiétudes
  • Des dirigeants de TPE moins enthousiastes que par le passé sur le retour de Nicolas Sarkozy
  • Le Sénat, une institution à l’image mitigée, dont le changement de majorité n’aura qu’un impact limité sur la vie politique en France
Plus de la moitié des TPE enregistrent un recul de leur chiffre d'affaires entre juillet et septembre 2014 (52 %) dont 32 % avec une baisse égale ou supérieure à 10 %.

La situation financière des Très Petites Entreprises semble moins dégradée qu'au trimestre précédent mais l'indicateur demeure très mauvais. Un quart des TPE n'ont aucune trésorerie et 36 % des patrons de TPE considèrent que la situation financière de leur entreprise est préoccupante. Ce pourcentage atteint 49 % pour les artisans.

Les demandes de financement restent cependant faibles (14%). Elles sont acceptées dans 81 % des cas, mais souvent avec des conditions plus dures. Ce pourcentage de 81 % peut paraître élevé mais de nombreux chefs d'entreprise anticipent un refus et ne demandent donc pas de financement.

Pour une large majorité de dirigeants de TPE, la prétendue pause fiscale n'est qu'un mythe. Ils considèrent que la fiscalité des ménages et celle des entreprises vont encore augmenter en 2015. Seuls 18 % des chefs d'entreprises font confiance au gouvernement.

L'augmentation de la fiscalité a eu deux principales conséquences :
  • réduction de l'investissement,
  • réduction des embauches.
Depuis 5 trimestres, la création nette d'emploi dans les TPE est négative, et la prévision pour le trimestre suivant l'est également, avec seulement 6 % de TPE qui prévoient d'embaucher dans les 3 prochains mois.

Retrouvez l'intégralité du baromètre des TPE sur le site de Fiducial : www.fiducial.fr/Barometre-des-TPE


----

OuestGEST, Conseil en crédit management, assiste les dirigeants et leurs équipes pour réduire le risque-client, diminuer les impayés et améliorer la trésorerie et les performances de l'entreprise.


www.ouestgest.com/nous-contacter

OuestGEST est membre de l'Association Française des Crédits Managers AFDCC.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire