lundi 28 juillet 2014

RAZ DE MAREE DESTRUCTEUR DES IMPAYES

RAZ DE MARÉE DESTRUCTEUR DES IMPAYÉS




Les délais de paiement sont à l’origine d’une défaillance d’entreprise sur 4.

Pour les entreprises de petite taille, le manque de trésorerie est vite insurmontable, et le crédit fournisseur une mauvaise solution. Les trois quarts des PME défaillantes en 2013 réglaient leurs fournisseurs avec plus de 15 jours de retard.   

La période est pour le moins morose : à la baisse du pouvoir d’achat et la concurrence mondialisée, viennent s’ajouter le fardeau de Bâle III et le resserrement du crédit bancaire.

Les entreprises n’ont plus les capacités financières d’attendre passivement la fin de la crise.

Quelles sont les solutions de gestion des retards de paiement alors que les réformes législatives visant à les réduire peinent à faire effet ?

Miser sur le développement, diversifier la nature de ses clients et donc de son risque, investir dans de nouveaux produits etc… Force est de constater que le réflexe des dirigeants est souvent de chercher à favoriser la croissance et l’innovation en vue de faire face au contexte économique, pour le moins opaque.

L’accent devrait pourtant être mis sur la gestion de la trésorerie « trappée » chez les clients.

Recouvrer, relancer … financer ?


Les créances clients devraient donc être perçues comme un levier et non un poids.

Les impayés constituent des réserves de trésorerie indécentes qui devraient pourtant se transformer en cashflow positif.

Au lieu de rechercher de nouveaux clients pour compenser les impayés, l’énergie doit être consacrée dans un premier temps à recouvrer les créances existantes.

Imaginons maintenant que ce temps employé à recouvrer les créances puisse être alloué au développement des activités et du cœur de business, et que l’argent "trappé" puisse être recouvré en parallèle : la gestion de trésorerie de l’entreprise s’en verrait vertueusement bouleversée.

Comment ?

Pour beaucoup de petites entreprise, les solutions de délégation du recouvrement ou de financement offertes par les société d'affacturage sont lourdes et demandent un engagement sur une durée de 12 à 18 mois.

La solution, sans engagement, sans volume minimum, présentée par Finexkap permet au dirigeant de satisfaire un besoin de liquidité et de s'assurer contre un défaut de paiement éventuel de son client professionnel.

Votre temps est précieux, gardez-le !

----
OuestGEST, Conseil en crédit management, assiste les dirigeants et leurs équipes pour réduire le risque-client, diminuer les impayés et améliorer la trésorerie et les performances de l'entreprise.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire